5 mots qui n’existent pas et qu’on utilise quand même !

mots inexistants

Le Chat – Geluck

À travers le temps, toute langue évolue. Afin de nous adapter au changement, à l’évolution technologique, nous en venons à créer de nouveaux mots dans le but de nommer ces nouvelles réalités. Parfois, l’être humain est étrangement fait : il tend à utiliser régulièrement certains mots même si ceux-ci ne sont reconnus par aucune instance et que, dans les faits, ils n’existent pas !

Nous vous proposons donc de découvrir 5 de ces mots qui n’existent pas, mais qu’on aime bien utiliser quand même.

 

Solutionner

Il est bien connu que l’on aime solutionner un problème à défaut de le résoudre. Il s’agit cependant d’une impropriété et c’est véritablement ce dernier que l’on devrait utiliser dans un langage plus soigné.

L’usage se serait fort possiblement répandu du fait que ce verbe représente une solution à la difficulté à conjuguer le verbe résoudre (je​ résous, tu​ résous, il​ résout, nous​ résolvons, etc.).

 

Nominer

Au Québec, lorsqu’il y a des galas, nous aimons utiliser le terme nominer pour désigner le fait de sélectionner officiellement (un artiste, une œuvre) comme candidat à un prix.

Cependant, il s’agit d’un anglicisme puisque c’est un calque de « to nominate ». Même si l’utilisation de ce verbe est tolérée dans la francophonie, dans la belle province, on recommande le terme sélectionner.

 

Confusant

« C’est confusant ! » Quoi de plus logique que de créer un tout nouveau mot quand aucun n’existe pour représenter ce qu’on ressent ? C’est un peu ce pour quoi le mot confusant à pris naissance dans notre réalité quotidienne.

>Puisqu’il s’agit d’un calque de l’anglais « confused », l’Académie française recommande plutôt d’utiliser les adjectifs troublant, perturbant ou, encore, déconcertant.

Performer

Souvent, on ne fait pas belle figure, on ne brille pas ou on ne se surpasse pas. Non ! On performe ! C’est effectivement l’une des trois premières formes que l’on devrait utiliser pour désigner cette réalité puisque le verbe performer est critiqué étant donné qu’il s’agit, ici, d’un emprunt à l’anglais (to perform).

 

Rempirer

Il y a pire que pire souvent pour les Québécois et, dans leur vocabulaire, il y a le verbe rempirer dont on fait, à tort, usage puisque ce terme n’existe tout simplement pas ! Une situation ne peut donc pas rempirer !

 

Voilà, il s’agit ici d’un petit échantillon de tous ces mots que l’on entend parfois, mais qui n’ont pas leur raison d’exister si ce n’est que parce que nous décidons de leur donner vie !

2 commentaires

  1. Jorge a dit:

    CONSÉQUENT au lieu de CONSIDÉRABLE, celui-là m’énerve particulièrement !

    Conséquent: Qui agit d’une manière logique. Un comportement conséquent. SYNONYME cohérent.
    Conséquent vient de conséquence (cause et conséquence)

    Considérable: Important par le nombre, le prix, la force. Des progrès considérables. SYNONYME énorme; grand; immense.

  2. Loïc a dit:

    Expliquez-moi quelqu’un comment on fait pour utiliser un mot qui n’existe pas. Il faut être fort quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *